MATERIAUX

123456...12

LA TERRE CUITE

LA TERRE CUITE

La terre cuite est l'un des revêtements de sol les plus anciens. Matériau naturel par excellence, il fait partie intégrante de l'architecture de nombreuses régions de la planète. Sa pose et son entretien nécessitent toutefois quelques connaissances.
Porquerolles, Beaupre rouge, Auvergne, Anjou... Les noms sonnent comme la vigne. Sûr, l'argile a ses terroirs. Il paraît même qu'elle se bonifie avec le temps. La terre cuite bénéficie en effet d'une qualité première : elle s'embellit avec l'âge en acquérant une patine incomparable. Hier dans les châteaux et demeures princières, elle s'accommode aujourd'hui pleinement des maisons contemporaines ou de belles rénovations. Selon sa nature, ses origines et les techniques de cuisson, elle offre une large gamme de couleurs et d'aspects. Jusqu'au XIXe siècle, on la fabriquait à la main dans des tuileries ou briqueteries artisanales. Cette terre cuite primitive était composée d'argile naturelle pressée et calibrée dans un cadre en bois avant d'être cuite dans des fours à bois. Désormais, la plupart des ateliers se sont industrialisés. Toutes les étapes de fabrication des carreaux ont été mécanisées. Les modes de cuisson se sont diversifiés avec l'arrivée de nouvelles sources d'énergie. Les innovations confèrent à ce matériau une fiabilité irréprochable et la régularité des dimensions facilite la mise en œuvre. Les carreaux « faits main », que proposent encore certains ateliers, sont plus chers à l'achat. Mais ils sont censés mieux refléter l'identité de bâtiments anciens.



©2014 GELOG CréaWebMENTIONS LEGALESEdition: mercredi 25 mai 2016